30.11.2015

Gletterens: une petite commune à la politique énergétique ambitieuse

Crédit : commune de Gletterens

La Commission du label de l’Association Cité de l’énergie a, lors de sa séance de novembre, certifié quatorze nouvelles communes comme Cités de l’énergie, dont deux en Suisse romande Gletterens (FR) et Cossonay (VD). Parmi elles, une majorité de petites et moyennes communes entre 800 et 4000 habitants, ce qui prouve que les petites communes ne sont pas en reste en matière d’efficacité énergétique.

Ce sont quatorze communes qui sont officiellement accueillies depuis quelques jours dans le cercle grandissant des Cités de l’énergie helvétiques. Dans cette nouvelle série, ce sont toutes des communes de moins de 5'000 habitants, à l’exception de Goldach (SG, 9000 habitants). Il y a même dans le lot des petites communes, comme la Tessinoise Croglio (861), la Schwyzoise Steinerberg (863) et la Fribourgeoise Gletterens (957). Pourquoi des communes aussi petites ont-elles été tentées par le processus Cité de l’énergie et quel en a été leur bénéfice ?

Pour Karim Hamdani, conseiller communal à Gletterens, la démarche s’est inscrite dans l’élan du développement durable. « Au début de la législature qui va se terminer, nous étions une nouvelle équipe d’élus et nous avons inscrit l’Agenda 21 local dans les objectifs de politique. Cette initiative a fait vraiment bouger les gens et le label Cité de l’énergie est apparu naturellement comme l’étape suivante. » En tant que petite commune aux moyens forcément limités, l’enjeu de Gletterens a été de limiter les coûts. « Nous y sommes arrivés en privilégiant systématiquement les mesures simples, formelles et peu onéreuses. Et nous avons bénéficié du programme d’encouragement du canton de Fribourg. » Pour Karim Hamdani, l’autre gros défi d’une petite commune reste l’absence de personnel technique. « Le label est surtout l’affaire de quelques élus et de beaucoup de bénévolat. La pérennité n’est pas toujours assurée. »

Le petit village lacustre a malgré tout multiplié les projets, avec ses actions en faveur des transports publics, ses itinéraires de mobilité douce, ses actions de sensibilisation. « Le plus gros investissement a été consenti pour la rénovation à 100% en LED de l’éclairage public, relève le conseiller communal, où nous avons mené une longue réflexion et des essais avec la population. Mais là aussi, cela n’aurait pas été possible sans la contribution du fournisseur d’énergie. »

48 Cités de l’énergie certifiées

En Suisse romande, à côté de Gletterens, la commune de Cossonay (VD) obtient également le label. En novembre 2015, l’Association Cité de l’énergie a certifié ou recertifié en tout 48 communes et un Site 2000 watts, un record. A ce jour, il y a désormais 385 communes labellisées Cité de l’énergie en Suisse, dont 78 en Suisse romande.

L’attribution des labels Cité de l’énergie et Site 2000 watts relève de la responsabilité de l’Association Cité de l’énergie. En novembre 2015, celle-ci comptait au total 654 communes et régions membres. Le label Cité de l’énergie est le cœur du programme « SuisseEnergie pour les communes ». Ce programme de l’Office fédéral de l’énergie soutient les communes et les villes dans leurs efforts pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Bureau de presse
Mathieu Chenal
Communication Cité de l'énergie
078 683 36 10 | media(at)citedelenergie(dot)ch

Informations complémentaires: www.citedelenergie.info et www.citedelenergie.ch (informations détaillées)

Communiqué de presse « Gletterens: une petite commune à la politique énergétique ambitieuse » du 30 novembre 2015 (PDF)