05.05.2015

Les Cités de l'énergie sont les pionnières de la Stratégie énergétique 2050

Reto Lindegger, directeur de l'association des communes suisses, à été élu au comité de l'Association Cité de l'énergie. (Photo: Matthieu Chenal)

Qu'ont en commun les communes d’Altbüron (LU), Granges-Paccot (FR) ou Hofstetten-Flüh (SO) ? Elles ont toutes obtenu le label Cité de l'énergie pour la première fois en 2014. Elles veulent consommer moins d'énergie et utiliser plus d'énergies renouvelables, comme la force hydraulique ou le courant solaire. Elles montrent que même des petites communes peuvent apporter une solide contribution à une politique énergétique respectueuse de l'environnement.

 

Le label est décerné par l'Association Cité de l'énergie.
« Indépendamment des débats au Parlement, les Cités de l'énergie mettent d'ores et déjà en œuvre la Stratégie énergétique 2050 », a déclaré la présidente Barbara Schwickert lors de l'assemblée générale, qui s'est tenue aujourd'hui à Vaduz. « Toute commune qui s'engage en faveur de l'efficience énergétique et des énergies renouvelables peut devenir une Cité de l'énergie, et ce, quelle que soit sa taille. Nous sommes fiers de pouvoir compter dans notre cercle des communes de toutes les régions du pays. »

Une meilleure qualité de vie pour 4,4 millions de personnes
Depuis le début 2014, 25 communes ont reçu pour la première fois le label Cité de l'énergie. Les Cités de l'énergie que compte la Suisse sont donc désormais au nombre de 364. Des Cités de l'énergie dans lesquelles vivent 4,4 millions d'âmes, soit la moitié de la population suisse. « Une population qui bénéficie donc d'un approvisionnement énergétique plus efficient et plus écologique, d'une qualité de vie sensiblement meilleure et d'une économie régionale plus dynamique », a ajouté Barbara Schwickert. 6 communes, dont Confignon (GE), Fontenais (JU), Meyrin (GE) et Porrentruy (JU), ont reçu pour la première fois le label Cité de l’énergie GOLD en 2014 : un record. Les 32 Cités de l'énergie GOLD ne se contentent pas de remplir 50% des exigences, mais dépassent les 75%.

Quatre Cités de l'énergie sur dix ont moins de 5000 habitants. Depuis 2014, Altbüron (LU), Bettwiesen (TG), Granges-Paccot (FR), Hofstetten-Flüh (SO) et Mettmenstetten (ZH) se sont également vu décerner le label. Celles-ci, et de nombreuses autres petites communes, apportent ainsi une précieuse contribution à une politique énergétique respectueuse de l'environnement.

L'Association Cité de l'énergie compte 644 communes. Le label Cité de l'énergie forme le noyau dur du programme « SuisseEnergie pour les communes » de la Confédération.

Liechtenstein certifié à 100%
Les 11 communes que compte le Liechtenstein peuvent se prévaloir du label Cité de l'énergie, parmi lesquelles Planken, avec seulement 430 habitants. Josef Biedermann, président de la Commission de l'énergie et de l'environnement, a présenté à l'assemblée de l'Association, qui s'est tenue à Vaduz, quelques mesures mises en œuvre par cette petite commune. Elle alimente ses propres bâtiments exclusivement avec du courant et de la chaleur provenant d'énergies renouvelables ; elle éteint l'éclairage public la nuit et produit du courant électrique avec la conduite d'eau potable. Planken promeut en outre l'assainissement thermique des maisons individuelles et thématise l'utilisation de l'énergie de manière ludique à l'école primaire. La commune souhaite maintenant mettre un véhicule électrique à la disposition de ses habitants.

Le professeur Peter Droege, de l'Université du Liechtenstein, a parlé de la vision d'un
« Liechtenstein renouvelable » lors de l'assemblée de l'Association. Planken et les autres Cités de l'énergie liechtensteinoises apportent une importante contribution dans ce contexte. Thomas Zwiefelhofer, Ministre suppléant du Chef du gouvernement du Liechtenstein, a aussi salué la politique énergétique ambitieuse des 11 communes et de l’Association Cité de l’énergie. Celle-ci, « avec son esprit pionnier et son idée originale de label, a réussi à donner un rayonnement international à ce projet exemplaire. Je suis très fier que le Liechtenstein participe à ce succès comme premier pays avec 100% de Cités de l’énergie », a conclu Thomas Zwiefelhofer.

Comité de l'Association Cité de l'énergie 2015-2017
L'assemblée générale de l'Association a procédé à la réélection du Comité. Elle a pris congé d’Ulrich König, au sein du Comité depuis 2007 et directeur de l'Association des communes suisses jusqu'en 2014, et lui a adressé ses plus vifs remerciements. Reto Lindegger, le nouveau directeur de l'Association des communes suisses, lui succède. Le Comité se compose donc comme suit jusqu'en 2017 :

  • Barbara Schwickert, conseillère municipale Ville de Bienne (présidente de l'Association Cité de l'énergie)
  • Ruth Bänziger, conseillère administrative, Ville d'Onex
  • Bruno Bébié, délégué à l'énergie de la Ville de Zurich
  • Reto Lindegger, directeur de l'Association des communes suisses
  • Georges Ohana, délégué à l’énergie de la Ville de Lausanne
  • Ursula Stämmer-Horst, conseillère municipale Ville de Lucerne
  • Stephan Tobler, maire de la Commune d'Egnach
  • Martin Tschirren, directeur suppléant de l'Union des villes suisses
  • Un modèle pour l'Europe
    Le modèle Cité de l'énergie s'exporte très bien: L'European Energy Award eea repose en effet sur le label suisse. Entretemps, ce sont plus de 1500 communes (35 millions d'habitants) de pays européens qui ont obtenu la distinction européenne. Monaco a été certifiée pour la première fois en 2014.

     

    Bureau de presse
    Matthieu Chenal
    Communication Cité de l’énergie
    078 683 36 10 | media(at)citedelenergie(dot)ch

    Photos disponibles auprès de media(at)citedelenergie(dot)ch)

     

    Communiqué de presse «Les Cités de l'énergie sont les pionnières de la Stratégie énergétique 2050» de 5 mai 2015