27.02.2014

C'est une victoire collective

© Matthieu Chenal

Au mois de décembre 2013, Nyon a reçu le label Cité de l'énergie pour la première fois. Le syndic Daniel Rossellat analyse ce que cela a apporté à cette ville vaudoise de 19'000 habitants.

Pourquoi Nyon a-t-elle décidé d’entreprendre le processus de certification?

Daniel Rossellat: C'est une démarche sur le long terme. Face aux enjeux énergétiques et climatiques, la responsabilité d'une ville comme Nyon consiste à agir localement, dans la mesure de ses compétences et de ses moyens, pour contribuer à une amélioration de la situation globale. Il est intéressant de constater que des citoyens et des élus souhaitent que les collectivités s'engagent. Nous avons apporté des contributions modestes mais concrètes.

Pourquoi le processus a-t-il été si long?

Lorsque nous avons fait l'état des lieux en 2009, nous étions loin du compte avec 35 % de réalisation de notre potentiel d'action, or il en faut 50 % pour décrocher le label Cité de l'énergie. Nous avions défini un programme de politique énergétique pour la période 2009-2013 et un plan d’actions pour pouvoir prétendre au label Cité de l’énergie. Aujourd'hui, nous sommes à plus de 62 %. Le nouveau programme Nyon-Energie 2013-2017 se concentre sur la mise en œuvre : il définit les modalités de l'engagement de Nyon dans la réduction de la consommation d'énergie, la production d'énergies renouvelables et la réduction des gaz à effet de serre à l'échelle communale et régionale.

Comment avez-vous personnellement vécu cette démarche?

Pour moi, c'est surtout un état d'esprit qui doit être partagé. Aujourd'hui les Municipaux sont sensibilisés, les chefs de service aussi. Les services ont joué le jeu. C'est une victoire collective.

Vous mentionnez à juste titre les efforts de votre administration, car votre résultat est impressionnant : 93 % au chapitre Organisation interne. Comment faites-vous ?

Notre première Déléguée à l'énergie était auparavant Secrétaire municipale. Elle avait une grande crédibilité. Chaque préavis, chaque note municipale est relue sous l'angle du développement durable. La Ville a aussi adopté des directives écologiques pour les achats et encourage ses collaborateurs, dont les initiatives participent aux économies d’énergie. Un prix récompense les employés qui démontrent un comportement exemplaire en terme de mobilité.

Que fait la commune pour sensibiliser la population à la question des économies d’énergie?

Nous avons lancé plusieurs actions. Par exemple, dans le cadre de la 2e opération « Eco-contact » actuellement en cours, les Nyonnais qui se sont inscrits bénéficient gratuitement de la visite à domicile d'un ambassadeur-énergie. Cet ambassadeur apporte des conseils sur les économies d'énergie et offre des ampoules économiques et autres appareils pour réduire les factures d'électricité. En 2013, 160 foyers ont été visités. Avec l'offre EconomyNyon, tous les clients des Services industriels de Nyon intéressés peuvent recevoir une prime pour leurs économies d'électricité. Sur la base des décomptes annuels, les Services Industriels remboursent 5 cts par kWh économisé aux clients inscrits ou souscrivant au courant écologique Nyon Vitale Vert. Par ailleurs, les Journées de l'énergie dans les écoles ont touché cinq établissements en quatre ans et 500 élèves l'an dernier, avec des économies à la clé de l'ordre de 20 %. Pour terminer, la Municipalité soutient financièrement des projets privés de production et d’utilisation d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique dans le cadre d’un budget annuel de 180'000 francs.