23.08.2015

Trois questions à Manuela Bernasconi: « Une politique énergétique systématique grâce à Cité de l’énergie »

Obtenu une première fois en 2007 puis à nouveau en 2015, le label Cité de l’énergie représente actuellement une évidence pour la commune lucernoise de Horw. A la tête du Département des travaux publics depuis 11 ans, la conseillère communale Manuela Bernasconi a largement contribué à cette réussite. 

Pourquoi vous engagez-vous autant pour les questions énergétiques ?
La manière dont nous utilisons l’énergie a une influence sur la qualité de vie dans le futur, et si la Suisse veut atteindre les objectifs de la stratégie énergétique 2050, les communes doivent elles aussi consommer moins d’énergie et utiliser plus d’énergies renouvelables. Le fait de motiver les habitantes et les habitants de sa commune va précisément dans ce sens. Dans le programme de politique énergétique 2015-2018 de Horw, nous avons établi comme vision « penser globalement – agir localement ». Nous prenons cette vision très au sérieux et agissons là où nous pouvons agir. C’est pourquoi je m’investis pleinement dans cette tâche.

En quoi l’obtention du label Cité de l’énergie en 2007 a-t-elle été bénéfique pour la commune de Horw ?
Horw était déjà membre de l’Association Cité de l’énergie en 1992 et mettait en œuvre de nombreuses mesures dans ce domaine. Le processus de certification a cependant donné un nouvel élan, et nous nous sommes depuis lors continuellement améliorés. Le fait d’être une Cité de l’énergie est aujourd’hui une évidence pour Horw. Grâce au label, notre politique énergétique ne se base pas sur un modèle hasardeux ou arbitraire, mais poursuit bien des objectifs précis et systématiques qui sont largement soutenus. En tant que Cité de l’énergie, notre commune peut en outre se présenter comme un modèle pour la population. Nous sommes très engagés sur les questions énergétiques et mettons un point d’honneur à informer et à sensibiliser. Enfin, ce label définit Horw comme une commune visionnaire, qui est consciente de sa responsabilité envers l’être humain et l’environnement, et qui offre une grande qualité de vie. Cela fait de nous une commune de résidence attrayante et un site privilégié pour les entreprises.

L’année prochaine, vous allez quitter votre poste de conseillère communale. Quel projet actuel dans le domaine de l’énergie vous tient particulièrement à cœur ?
L’utilisation de la chaleur du lac dans la zone périphérique de Lucerne-Sud. Ces prochaines années, 4’500 habitations et 12’000 places de travail y seront créées avec la participation des communes de Horw, Kriens et Lucerne. Jusqu’à présent, nous n’avons pas utilisé l’énorme potentiel que représente l’eau du lac pour la production de chaleur. A présent, nous entrons pour ainsi dire dans une nouvelle ère et, comme le montre notre planification en matière d’énergie, nous pourrions grâce à la chaleur du lac alimenter dans le futur une grande partie de la commune. Ainsi, la consommation d’énergies non renouvelables pourra être considérablement réduite. Cependant, tous les acteurs concernés par cette utilisation de la chaleur du lac entrent en quelque sorte en terre inconnue, et il est dès lors important d’élaborer des contrats de concessions. C’est un projet qui m’enthousiasme particulièrement, et je voudrais encore contribuer à en poser les jalons.

Cité de l’énergie Horw (en allemand)