05.07.2017

Renens poursuit son engagement vers la société à 2000 watts

La commission du label de l’Association Cité de l’énergie s’est réunie le 27 juin et a attribué à cette occasion deux nouvelles certifications. La commune grisonne de Domat / Ems a atteint un résultat très prometteur et accède au label pour la première fois, tout comme la commune tessinoise de Terre di Pedemonte. Ce sont ainsi deux communes supplémentaires qui rejoignent la famille des Cités de l’énergie en Suisse. Parmi le total des sept communes recertifiées, celles de Naters, Aesch et Oberägeri ne passent pas loin de l’obtention du niveau « GOLD ».

Lors de l’assemblée générale de l’Association en mai 2017, la présidente Barbara Schwickert a salué le succès de la poursuite du développement du label Cité de l’énergie. Cette tendance ne s’est pas démentie à l’occasion de la réunion des membres de la commission du label le 27 juin, puisque grâce aux certifications de Terre di Pedemonte et de Domat / EMS, la communauté des municipalités certifiées Cités de l’énergie grimpe désormais à 420 membres. Sept communes ont également été recertifiées : Aesch (BL), Kirchberg (SG), Naters (VS), Oberägeri (ZG), Renens (VD), Speicher (AR) et Urnäsch (AR).

En 2013, la municipalité de la ville de Renens a adopté la vision de la société à 2000 watts. Dans le cadre de la révision du Concept Energétique Communal (CECom), les objectifs liés à cette vision ont été inscrits dans le CECom 2017-2021. Ces objectifs intègrent les réflexions issues de l’étude de Planification étatique et territoriale (PET), finalisée en 2016 en partenariat avec la commune de Prilly. Le plan d’action déploiera des effets notables dans le développement urbain, ainsi que dans les enjeux liés à l’approvisionnement énergétique. La mobilité y aura également une dimension centrale.

Aesch, Naters et Oberägeri proches de la certification «GOLD»

Les municipalités d’Aesch, de Naters et d’Oberägeri se sont distinguées par un score solidement ancré aux alentours de 70 pourcents. Ces communes se rapprochent ainsi fortement de la certification Cité de l’énergie « GOLD ». Aesch a notamment amélioré sa performance par rapport à la dernière certification par une impressionnante progression de 12 pourcents. Pour Paul Svoboda, syndic d’Aesch, ce succès est dû aux nombreuses années de l’intensive collaboration opérée entre la commune et la Région : « Le processus lié à la certification au label Cité de l’énergie nous a poussé vers l’avant. Depuis des années, nous pouvons compter sur le soutien de la population et des commerces. Le travail commun avec la Région-Energie Birsstadt nous a notamment permis de concrétiser plusieurs idées ».

Contact pour les médias

Stefan Glantschnig
Communication Cité de l‘énergie
031 356 73 55
media(at)energiestadt(dot)ch