19.05.2014

CAS Cité de l'énergie, le bilan de l'expérience fribourgeoise

©EIA-FR

Début mars s'est terminé le premier «CAS Cité de l'énergie» romand hébergé à l'Ecole d'ingénieurs et architectes de Fribourg (EIA). Les cours ont eu lieu à Fribourg, Vevey, Neuchâtel et Bulle. David Avery, organisateur de la formation, tire un bilan très positif pour une première édition: «Le cours s'est très bien déroulé, il y a eu une très bonne participation et d'excellents échanges. Onze personnes ont suivi la formation complète et obtenu leur certificat, dont six dans le cadre du Master Energie et développement durable dans l'environnement bâti (MAS EDD BAT). En outre, quatorze personnes ont suivi un ou plusieurs modules de la formation.»

Les participants étaient des conseillers Cité de l'énergie formés ou en formation, des représentants communaux (élus ou techniciens) et des ingénieurs. Dans l'ensemble, ils ont livré des travaux personnels très variés et de grande qualité. Dans leurs évaluations, les étudiants ont également jugé positivement la formation. C'est le cas notamment d'Aurélia Vaucher, qui a trouvé cette formation très intéressante quoique un peu trop théorique: «La qualité des intervenants était très bonne dans l'ensemble. Mais nous aurions aimé  mieux comprendre comment les choses se passent concrètement dans les communes.» David Avery confirme l'impression globalement bonne des participants: «A l'avenir, il faudra sans doute changer certains modules et axer encore plus sur les aspects pratiques. Nous devrons peut-être aussi mieux encadrer les travaux personnels pour un bénéfice maximum de chacun. Et nous devrons également inclure dans la formation les thématiques des projets associés à Cité de l'énergie, comme la Société à 2000 watts, Smart City ou les Régions-Energie.»

On comprend dans les propos de David Avery que le prochain CAS Cité de l'énergie en français est déjà en préparation à l'EIA. Il se déroulera à partir de janvier 2015.

https://www.eia-fr.ch/fr/formations-continues/presentation